Thought in progress

 

THOUGHT IN PROGRESS

Panneaux de particules mdf, plinthes, bois, dalles de plancher Sycon primo fx, dalles de verre opalin securit sur caisson rétroéclairé, argile brun, miroirs, câbles 3G1,5mm2, TL, dimensions variables, 2017 – Vue de l’exposition Et moi, je ne dors plus – ***** En Silence – Photo : Jonas Meier
Le dispositif s’inscrit dans le prolongement de Fragments of mind (installation Keramis 2016), espace mental entre fiction et réalité. Le point de départ est la lecture de deux nouvelles de Jorge Luis Borges et plus précisément de « Les ruines circulaires » et de « La bibliothèque de Babel » qui font partie d’un ensemble appelé Fiction. Un bloc de terre empreint d’une mâchoire et d’une boite cranienne, beigne dans une lumière aveuglante et renforce la cruauté d’un être imaginaire en création. Les premières formes d’un « être imaginaire » modelé à la manière d’un sculpteur antique faisant émerger de son bloc un corps. Une trappe renfermant un néant infini est ouverte sur la profondeur du ciel visible grâce à la défonce dans le béton du plafond. Plus qu’une simple « trappe », une échappatoire à l’impression psychotique que provoque l’installation.  L’esthétique générale se veut fois inspirée du cinéma, du théâtre, des constructions éphémères.

 

 

Publié le